Lot de base testo 310 - Analyseur de combustion pour débutants

Réf.  0563 3100

  • Analyse de combustion : mesure directe de l’O2, du CO, de la température ambiante et de celle des gaz d’échappement

  • Menus de mesure intégrés pour gaz d’échappement, tirage, CO ambiant et pression

  • Mise à zéro rapide du capteur en 30 secondes seulement

  • Grand écran numérique éclairé, pile au lithium avec jusqu’à 10 heures de fonctionnement

En tant qu’artisan vous savez que : votre quotidien professionnel est souvent rude. C’est pourquoi vous avez besoin d’outils de mesure stables et pratiques avec lesquels vous pouvez exécuter facilement vos tâches de mesure telles que les analyses de combustion. L’analyseur de combustion testo 310 a été conçu exactement pour cette activité quotidienne éprouvante.

Description du produit

Mesure précise, boîtier solide, maniement facile : l’analyseur de combustion testo 310 offre exactement les fonctionnalités dont vous avez besoin dans la pratique en tant qu’artisan pour les installations de chauffage.


Contrôle fiable des installations de chauffage avec l’analyseur de combustion testo 310 pour débutants

L’analyseur de combustion compact offre un guidage par menu très simple avec quatre menus de mesure intégrés pour gaz d’échappement, tirage, CO ambiant et pression. Les résultats de l’analyse de combustion sont lisibles facilement sur le grand écran, grâce à l’éclairage, même dans des environnements sombres.

Durant la mesure, vous avez les mains libres au besoin – car l’analyseur de combustion testo 310 adhère de manière fiable aux surfaces métalliques, comme le brûleur p. ex., grâce aux aimants intégrés. Mais ce n’est pas la seule propriété pratique : un boîtier robuste pour les environnements rudes et sales, la mise à zéro rapide du capteur en 30 secondes seulement, le filtre de la sonde facilement remplaçable et le collecteur de condensat font de l’analyseur de combustion un outil optimal – car bien pensé – pour les mécaniciens d’installations (p. ex. pour contrôler les installations de chauffage).

Les résultats de l’analyse de combustion peuvent être transférés, au besoin, vers l’imprimante testo rapide optionnelle, via une interface infrarouge – et imprimés directement sur place.


Contenu

Analyseur de combustion testo 310, avec pile et protocole d’étalonnage pour la mesure de l’O2, du CO, hPa et °C, sonde de 180 mm avec cône, tuyau en silicone pour mesurer la pression, filtres à particules (10 pcs) et mallette.
 

 

Contenu de la livraison

Analyseur de combustion testo 310, avec pile et protocole d’étalonnage pour la mesure de l’O2, du CO, hPa et °C, sonde de 180 mm avec cône, tuyau en silicone pour mesurer la pression, filtres à particules (5 pcs) et mallette.
Données techniques générales

Poids

(avec sonde) Env. 700 g

Dimensions

201 X 83 X 44 mm

Température de service

-5 à +45 °C

Type d’écran

LCD (Liquid Crystal Display)

Fonctions d’affichage

Ecran rétro-éclairé, 2 lignes

Alimentation en courant

Accu: 1500 mAh, Bloc secteur 5V/1A

Température de stockage

-20 à +50 °C

Température - TC de type K (NiCr-Ni)

Étendue de mesure

-20 à +100 °C

Précision

±1 °C

Résolution

0,1 °C

Temps de réponse

< 50 s

Température (ambiante)

Température - TC de type J (Fe-CuNi)

Étendue de mesure

0 à +400 °C

Précision

±1 °C (0 à +100 °C)

±1,5 % v.m. (> 100 °C)

Résolution

0,1 °C

Temps de réponse

< 50 s

Température (fumée)

O₂ dans gaz de fumée

Étendue de mesure

0 à 21 %vol

Précision

±0,2 %vol

Résolution

0,1 %vol

Temps de réponse t₉₀

30 s

Pression différentielle - mesure du tirage dans gaz de fumée

Étendue de mesure

-20 à +20 hPa

Précision

±0,03 hPa (-3,00 à +3,00 hPa)

±1,5 % v.m. (Etendue de mesure restante)

Résolution

0,01 hPa

Détermination de l’efficacité, Eta (calculé)

Étendue de mesure

0 à 120 %

Résolution

0,1 %

Pertes par les fumées (calculée)

Étendue de mesure

0 à 99,9 %

Résolution

0,1 %

Détermination du CO₂ (calculé de l’O₂)

Étendue de mesure

0 à CO₂ max (Etendue)

Précision

±0,2 %vol

Résolution

0,1 %vol

Temps de réponse t₉₀

< 40 s

Mesure de pression

Étendue de mesure

-40 à +40 hPa

Précision

±0,5 hPa

Résolution

0,1 hPa

CO dans gaz de fumée (sans compensation H₂)

Étendue de mesure

0 à 4000 ppm

Précision

±20 ppm (0 à 400 ppm)

±5 % v.m. (401 à 2000 ppm)

±10 % v.m. (2001 à 4000 ppm)

Résolution

1 ppm

Temps de réponse t₉₀

60 s

CO dans l'air ambiant

Étendue de mesure

0 à 4000 ppm

Précision

±20 ppm (0 à 400 ppm)

±5 % v.m. (401 à 2000 ppm)

±10 % v.m. (2001 à 4000 ppm)

Résolution

1 ppm

Temps de réponse

60 s

Draught measurement in the flue gas duct

Draught measurement is actually a differential pressure measurement. This differential pressure occurs between two sub-areas as a result of a difference in temperature. This is turn generates a flow to compensate. In the case of flue gas systems, the difference in pressure is an indicator of the “chimney flue draught”. This is measured between the flue gas and ambient air at the measurement orifice at the core of the flue gas flow.

To ensure the flue gases are safely transported through the chimney there must be a differential pressure (chimney flue draught) for boiler systems that work with low pressure.

If the draught is permanently too high, the average flue gas temperature increases and therefore flue gas loss. The level of efficiency drops.

If the draught is permanently too low, oxygen may be lacking during combustion, resulting in soot and carbon monoxide. This will also cause a drop in the level of efficiency.

Ambient CO measurement in the heated environment

Carbon monoxide (CO) is a colourless, odourless and taste-free gas, but also poisonous. It is produced during the incomplete combustion of substances containing carbon (oil, gas, and solid fuels, etc.). If CO manages to get into the bloodstream through the lungs, it combines with haemoglobin thus preventing oxygen from being transported in the blood; this in turn will result in death through suffocation. This is why it is necessary to regularly check CO emissions at the combustion points of heating systems, and places often frequented by people (in our case, where the combustion systems for hot water generation are), and in the surrounding areas.

Measuring the flue gas parameters of the burner (CO, O2, and temperature, etc.)

The flue gas measurement for a heating system helps to establish the pollutants released with the flue gas (e.g. carbon monoxide CO) and the heating energy lost with the warm flue gas. In some countries, flue gas measurement is a legal requirement. It primarily has two objectives:

1. Ensuring the atmosphere is contaminated as little as possible by pollutants; and

2. energy is used as efficiently as possible.

Stipulated pollutant quantities per flue gas volume and energy losses must never be exceeded.

Measurement in terms of results required by law takes place during standard operation (every performance primarily using the appliance). Using a Lambda probe (single hole or multi-hole probe), the measurement is taken at the centre of flow in the connecting pipe (in the centre of the pipe cross-section, not at the edge) between the boiler and chimney/flue. The measured values are recorded by the flue gas analyzer and can be logged either for print out or transfer to a PC at a later stage.

Measurement is taken by the installer at commissioning, and if necessary four weeks later by the flue gas inspector/chimney sweep, and then at regular intervals by the authorised service engineer.

Measuring pressure on burners (nozzle pressure, gas flow pressure, etc.)

Standard readings taken during services of domestic heating systems include checking the gas pressure on the burners. This involves measuring the gas flow pressure and gas resting pressure. The flow pressure, also called supplied pressure, refers to the gas pressure of the flowing gas and resting pressure of the static gas. If the flow pressure for gas boilers is slightly outside the 18 to 25 mbar range, adjustments must not be made and the boiler must not be put into operation. If put into operation nonetheless, the burner will not be able to function properly, and explosions will occur when setting the flame and ultimately malfunctions; the burner will therefore fail and the heating system will shut down.