Pourquoi compter les nanoparticules ?

Les nanoparticules nous entourent sans que nous ne puissions les percevoir. Notamment comme elles sont tellement minuscules, elles constituent un danger. Certaines nanoparticules dans la circulation routière et aux postes de travail exposés peuvent porter atteinte à la santé. Les zones à haut risque :

  • Zones publiques présentant une circulation routière intensive (suie de gasoil)
  • Postes de brasage et de soudage (formaldéhyde, oxydes de métal)
  • Fonderies (phénols)
  • Postes de travail au bureau (poussières de toner des imprimantes et des photocopieuses)

Grâce au compteur de particules portable testo DiSCmini, la mesure de la concentration en nombre de nanoparticules est plus facile que jamais. Car le testo DiSCmini est basé sur les connaissances de recherche de la société Matter Aerosol AG qui fait partie de Testo depuis 2010.

Votre contact chez nous.

Vous avez des questions ?
Nous nous ferons un plaisir de vous aider.

Téléphone: +49 (0) 7653 681-0
E-mail:
info@testo.de


Le défi

Le défi lié aux nanoparticules

Les nanoparticules posent un défi à la technique de mesure en raison de la grande variété de leur taille, répartition et composition. Des analyses détaillées sont nécessaires pour pouvoir évaluer l’émission de particules de manière fiable. Les compteurs de particules classiques sont sensibles aux vibrations, ne fonctionnent que dans une position déterminée et requièrent d’autres produits consommables. Ne serait-ce pas pratique de disposer d’un appareil portatif pour exécuter ces tâches ?

  • Détection précise de l’exposition des personnes en temps réel et à proximité des hommes
  • Évaluation fiable du risque aux postes de travail
  • Contrôle rapide de l'efficacité de filtres
  • Cartographie facile de la pollution de l’air avec un appareil mobile ou plusieurs appareils stationnaires

La solution : testo DiSCmini

testo DiSCmini

Le testo DiSCmini vous permet de maîtriser le défi de la mesure des particules d’une pression sur le bouton. La concentration en nombre de particules, le diamètre modal et la concentration en surface des particules déposées dans les poumons (LDSA) sont mesurés simultanément à un intervalle d’une seconde. Grâce à ces avantages, la mesure est facile à réaliser :

  • Le testo DiSCmini est facile à porter et instantanément prêt à l’emploi sans réglage préalable ni étalonnage.
  • L’appareil est insensible aux vibrations et s’utilise indépendamment de la position.
  • Aucun produit consommable inflammable ni source radioactive n’est requis.

Mesurer et classifier les nanoparticules d’une pression sur le bouton

Brochure sur le testo DiSCmini
  • Le testo DiSCmini peut détecter les nanoparticules aux endroits où elles ont une importance sur le plan médical : dans l’environnement direct de l’homme
  • Le testo DiSCmini peut même mesurer et classifier les nanoparticules qui ne sont pas détectées par les procédés gravimétriques
  • Le testo DiSCmini fournit des aides précieuses concernant les décisions visant une haute qualité de l’air ambiant aux postes de travail, dans la circulation routière et dans les espaces publics
En raison de leur petite taille, les nanoparticules peuvent pénétrer profondément dans les poumons et sont transportées ensuite dans toutes les parties du corps humain via la circulation sanguine. L’interview avec Monsieur Prof. Dr. Peter Gehr de l’institut d’anatomie de l’université de Berne montre les dangers des nanoparticules et les chances d’une mesure détaillée des nanoparticules avec le testo DiSCmini.

L’influence des nanoparticules sur les hommes et l’environnement est examinée dans les sciences de l’environnement et du travail.

De nombreux procédés de mesure différents sont nécessaires à cette fin.

Lisez maintenant dans l’exemple d’application comment le testo DiSCmini réunit ces procédés de mesure dans un seul appareil et facilite ainsi l’étude systématique des émissions de particules.

Quels risques les nanoparticules comportent-elles pour l’environnement et l’homme ?

Les autorités de l’environnement et les institutions de recherche doivent réaliser des études détaillées pour comprendre et évaluer les particules.

L’exemple d'application vous montre comment le testo DiSCmini est employé pour la protection de l’environnement et des personnes et pour la sécurité au travail.

Les salles les plus propres du monde ne se trouvent pas dans les hôpitaux mais dans les salles de production de l’industrie des semi-conducteurs.

Comme les structures de fabrication sont de plus en plus petites, les processus sont de plus en plus sensibles aux perturbations.

La surveillance de la qualité de l'air à l’échelle nanométrique dans les « fabs » et l’identification des sources de particules sont décrites maintenant dans le rapport d'application.